C’EST QUOI LE LAH-KEP?

Le lah-kep signifie le « village des notables ». Tout futur chef doit y séjourner avant son intronisation. Cette légitimité lui confère l’autorité de chef. Il devient le garant de la prospérité et de la suivie de sa Chefferie, de sa communauté.

Dans toutes les chefferies Bamiléké l’accession au pouvoir se fait généralement de père en fils. Tous les fils du chef entrent en compétition avec les mêmes chances d’être désignés selon leur mérite. Ils sont jugés sur leur travail, leur intelligence et leur aptitude à maîtriser et à respecter la coutume. Les vœux du défunt chef quant à sa succession ne constituent pas un choix définitif. C’est le « conseil des Sept », qui choisit le futur chef lors d’une grande « cérémonie d’arrestation ». Le « conseil des Neuf » se charge d’assurer la formation du nouveau chef durant son séjour au Lah-kep.

Le Lah-kep est un lieu de retraite où pendant neuf semaines traditionnelles, le futur chef subit une formation d’investiture et d’initiation aux mystères du royaume. Pendant ce temps, il est entre autre placé au contact de plusieurs femmes qu’il doit en principe, mettre enceinte. Au moins l’une d’elles doit concevoir d’un garçon qui pourra être le futur successeur en cas de décès imprévu. A la sortie du Lah-kep, le chef est nettoyé de toute sa vie passé. Vêtu de vêtements royaux, il est investit devant son peuple tout entier dans des danses et des chants de joie.

IV- RÔLES OU IMPORTANCES DE LA FEMME DANS L’INITIATION AU LÂ’KAM

La femme joue un rôle primordial quant à ce qui concerne l’initiation au Lah-kep. Ceci en :

  • Assurant la sécurité du prochain chef du village. Elle doit à chaque fois goûter le repas du prince et de son adjoint pour éviter tout empoisonnement de ces derniers.
  • Devenant enceintes lors de leur séjour au Lah-kep, elles certifient à tous que le prince jouit d’une santé irréprochable, faute de quoi, le trône ne lui sera pas destiné.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de